Le guide de votre bien-être à domicile

Respiration

Yoga et respiration

débimètre

© nSpire

Spécialité de plus en plus répandue en France, le Yoga est reconnu pour améliorer la santé en s’appuyant sur la respiration. Tentons d’en savoir plus.
  1. Qu’est-ce que le Yoga ?
  2. Les avantages de la respiration du Yoga
  3. Qi Gong et Yi Quan, la maîtrise du souffle vital

Qu’est-ce que le Yoga ?

Le yoga est une discipline née de la philosophie indienne qui vise, par la méditation associée à des exercices physiques, à un équilibre de l’être humain. Pratiquée depuis environ 5 000 ans, la discipline s’est divisée en de nombreuses branches. Toujours cependant la respiration joue un rôle central et s’affirme comme un véritable pont entre les plans physique et métaphysique. Dans les principes du Yoga, le souffle est considéré comme un élément essentiel de ce qui est appelé la « force vitale », sous le terme Pranayama. La respiration joue un rôle central dans les principes de cette discipline. L’approche se fait d’abord par le mental.

Techniques de respiration du Yoga

Les Yogi enseignent la respiration complète aussi appelée respiration pranique en référence à cette fameuse énergie vitale, le Pranayama. Certains parlent également de cette technique sous l’appellation de respiration en trois parties. Cette dernière définition est sûrement la plus explicite car elle met en avant la démarche de décomposition du souffle au travers des trois parties du poumon. La chambre la plus basse qui se contracte lorsque l’on expire et que l’on sent lorsque l’on gonfle le ventre permet la respiration abdominale ou diaphragmatique selon les écoles. C’est en effet le diaphragme qui permet la dilatation et la contraction de l’abdomen suivant les flux de l’inspiration ou de l’expiration. La région comprenant le centre du thorax et les côtes permet, quant à elle, de contrôler la respiration dite thoracique qui joue des muscles intercostaux comme d’un accordéon. Plus difficile à identifier peut-être, la dernière partie s’étend du haut des poumons jusqu’à la clavicule. Le yoga invite donc à respirer en utilisant successivement ces trois régions pour bénéficier d’un mouvement ample qui utilise toutes les capacités du système respiratoire. Par ailleurs, les différentes tendances du yoga ont développé des exercices de respiration différents. Certains d’entre eux apportent des réponses à des pathologies comme l’asthme ou la bronchite. D’autres techniques de « nettoyage » intérieur permettent une circulation plus libre de l’air en dégageant les sinus et les narines par exemple. Quel que soit l’exercice, il est préférable de suivre les conseils d’un professionnel et de mettre en ½uvre ces techniques respiratoires en sa présence pour éviter les accidents, pouvoir être corrigé et ainsi profiter pleinement de leurs bienfaits.

Les avantages de la respiration du Yoga

L’on s’aperçoit vite que les techniques pratiquées lors de séances de Yoga sont en fait une redécouverte de notre physiologie La respiration permet de détendre autant le corps que l’esprit tout en se revitalisant. L’oxygène parvient ainsi à des régions de nos poumons qui ne sont pas habituées à recevoir une telle énergie. Les exercices de yoga redonnent de bonnes habitudes en réapprenant une respiration calme et profonde loin de nos habitudes superficielles. Le corps trouve ainsi un meilleur équilibre : le mouvement de l’abdomen masse nos organes, notre digestion s’en trouve améliorée les muscles abdominaux se renforcent au même titre que le diaphragme, le c½ur et bien sûr les poumons. En canalisant les énergies du corps par le souffle relaxant, ce sont aussi nos émotions qui sont apaisées. Certains pratiquants du Yoga reconnaissent que la discipline les a aidés à sortir de pratiques dépendantes telles que le tabagisme ou la boulimie. En redécouvrant la façon optimale de respirer en gorgeant d’air leurs poumons, certains ont ainsi pu sortir dune spirale négative. Grâce aux exercices de respiration, le cerveau est mieux irrigué par un flux sanguin plus important. Les capacités intellectuelles sont ainsi plus disponibles. Ceci peut être compris comme une explication physiologique des préceptes du Yoga qui recherchent l’équilibre physique et émotionnel par la respiration. N’oublions pas qu’un cinquième de notre consommation d’air est utilisée par notre cerveau, alors nourrissons le correctement.

Qi Gong et Yi Quan, la maîtrise du souffle vital

Dans les arts martiaux tels que le Yi Quan et la gymnastique chinoise connue sous le nom de Qi Gong, la respiration, c’est la maîtrise de l’énergie vitale. Le « Qi », c’est justement ce souffle vital qui doit se comprendre comme une force interne. Le Qi circule à l’intérieur de notre propre corps et doit être dissocié de la respiration pulmonaire bâtie sur le couple inspiration/expiration. Pour les maîtres chinois, le Qi passe par des méridiens en sensibilisant les différents organes. Dans le Qi Gong comme dans la pratique du Yi Quan, la respiration est associée à des mouvements lents pour forcer la concentration sur l’harmonie du corps.