Le guide de votre bien-être à domicile

Respiration

posez vos questions

Seuls les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Bronchite

Quelles sont les causes, manifestations et conséquences de la bronchite ?

La bronchite est une inflammation et une irritation des bronches, les conduits qui mènent l’air de la trachée jusque dans les poumons. La bronchite survient souvent après une grippe ou un rhume. C’est l’une des affections pulmonaires les plus courantes. En Europe, presque tout le monde sera touché au moins une fois dans sa vie, d’autant qu’il s’agit d’une maladie contagieuse.
La bronchite aiguë peut avoir une origine soit virale, soit bactérienne. Elle peut être consécutive à une infection des voies aériennes supérieures qui, ensuite, "tombe sur les bronches".
En outre, les fumeurs sont beaucoup plus susceptibles d’attraper une bronchite, de même que les personnes exposées à la pollution de l’environnement, dans leur travail ou dans leur vie privée. Un habitat humide ou insalubre peut également favoriser le développement de la bronchite.
D’une manière générale, le froid et l’humidité constituent un terrain propice pour la bronchite.
Le signe le plus caractéristique de la bronchite, c’est la toux. D’abord sèche les premiers jours, elle évolue généralement vers une toux plus grasse, avec des glaires. Elle est souvent accompagnée d’une fièvre, plus ou moins modérée selon le type d’infection, mais généralement située autour de 39°C. Une sensation de malaise général, des douleurs aux poumons peuvent également être ressentis.
La bronchite est contagieuse, elle s’attrape soit directement, par exemple si une personne malade parle d’un peu trop près à quelqu’un, soit indirectement, si le virus ou les bactéries séjournent sur un objet et se transmettent ainsi à celui qui s’en saisira par la suite.
La plupart du temps, la bronchite aiguë se guérit seule en moins de deux semaines. Il peut toutefois y avoir une surinfection bactérienne. La bronchite peut également devenir chronique, ce qui est surtout fréquent chez les fumeurs. Pneumonie et pleurésie sont des complications exceptionnelles.
Les règles d’hygiène de base permettent de réduire le risque d’attraper la bronchite : se laver les mains avant et après de passer à table ainsi qu’après chaque passage aux toilettes, ne pas porter ses mains au visage, éviter les lieux confinés avec beaucoup de monde, ne pas fumer, etc.
En l’absence de complications, seuls les symptômes seront traités : antitussif, paracétamol, etc. S’il s’agit d’une infection bactérienne, le médecin prescrira éventuellement des antibiotiques s’il craint une surinfection. Pour guérir, se reposer au chaud et boire beaucoup d’eau constituent les meilleurs remèdes.

Les causes de la maladie respiratoire

Les causes de la maladie respiratoire

Les maladies respiratoires sont causées principalement par le tabagisme et le pollen. Mais certains produits chimiques en suspension et la pollution de l’air peuvent être également à l’origine des maladies respiratoires. En ce qui concerne la gêne respiratoire, les causes peuvent être une affection bronchique, de troubles pulmonaires, une anomalie de la cage thoracique ou de la plèvre qui entraine un gène au poumon. Les causes peuvent être neurologiques, métaboliques, oto-rhino-laryngologiques ou une cause cardiaque. Pour en avoir la certitude, il faut consulter votre médecin pour un bilan.

Comment acheter un nébuliseur?

Commander en urgence

Nous vous conseillons de consulter des sites spécialisés pour la vente de ces appareils :
http://www.materielmedical.fr/CT-2410-aerosol-inhalateur-nebuliseur.aspx
http://www.medicodel.com/boutique/24-aerosol

La tuberculose

Comment faire pour éviter la tuberculose ?

La principale prévention contre la tuberculose reste la vaccination notamment le BCG (Bacille de Calmette et Guérin). Il faut éviter aussi d’être en contact avec des personnes souffrant d’une tuberculose active. Comme les personnes en mauvaise santé sont les plus vulnérables au bacille de Koch, il est important de faire de votre mieux pour être en bonne santé en adoptant un mode de vie sain ( alimentation, sommeil, activité physique). Si vous avez des doutes ou si vous étiez en contact avec une personne contaminée, nous vous conseillons de programmer un dépistage.

Difficulté respiratoire

Quels sont les différents types de difficulté respiratoire lors d’une activité sportive ?

Le problème le plus courant lors d’une activité sportive est la dyspnée générale également appelée l’asthme d’effort ou bronchoconstriction induite par l’exercice (BIE) en terme médical. Les symptômes qui la caractérisent sont : toux, serrement de la poitrine, sifflement ou encore essoufflement post-exercice.

plantes ou huiles

Quelle plante ou huile essentielle à utiliser pour le sauna facial pour l'asthme?

Le marrube blanc est conseillé pour l'asthme si vous utilisez un sauna facial.

L'appareil respiratoire

Les maladies de la respiration

Il existe plusieurs maladies liées au système respiratoire. Les plus connues sont: la bronchite, l'asthme, la broncho-pneumopathie chronique obstructive ou BPCO, le tabagisme, la bronchiolite, la légionellose, le cancer du poumon, la rhinite allergique, la sarcoïdose et la fibrose pulmonaire idiopathique.

maladie respiratoire

quelles sont les causes de la gêne respiratoire ?

Bonjour,

Les causes de la gêne respiratoire sont diverses. Elles peuvent être provoquées par une affection bronchique, de troubles pulmonaires, une anomalie de la cage thoracique ou de la plèvre qui entraine un gène au poumon. Les causes peuvent être neurologiques, métaboliques, oto-rhino-laryngologiques ou une cause cardiaque. Pour en avoir la certitude, il faut consulter votre médecin pour un bilan.

les maladies respiratoires

Citez les différentes maladies respiratoires et donnez les manifestations de chacune d'elles.

Bonjour,
Ce sont surtout les échanges gazeux qui se produisent au niveau des poumons qui sont à l’origine des différentes maladies respiratoires. Nous pouvons vous citer : la bronchite (inflammation des bronches caractérisées par des bronchites aiguës et les toux persistantes et productrices les bronchites chroniques), l’asthme (une maladie des bronches qui s’exprime sous forme de crises), la BPCO ou la broncho-pneumopathie chronique obstructive (se traduit par des toux chronique, essoufflement, troubles du sommeil…), le tabagisme (insuffisance respiratoire, hypertension…), le cancer du poumon (toux persistante, crachats sanglants, essoufflement, perte de poids, douleur à la poitrine, modification de la voix…), la rhinite allergique (inflammation des voies aériennes supérieures) et la fibrose pulmonaire idiopathique (perte d’endurance, perte d’appétit, douleur au niveau de la poitrine, essoufflement, cyanose, déformation des doigts…)

maladies respiratoires

Qu'est ce qui cause les maladies respiratoires?

Bonjour,
Les maladies respiratoires sont causées principalement par le tabagisme et le pollen. Mais certains produits chimiques en suspension et la pollution de l’air peuvent être également à l’origine des maladies respiratoires.

L'origine des problèmes respiratoires

Quelle est l’origine des problèmes respiratoires ?

En tout, il existe différents types de problèmes respiratoires. Des problèmes qui peuvent être évités si les mesures nécessaires sont prises dès la phase initiale du problème. En fait, quand on respire notre corps exige non seulement l'oxygène, mais aussi une certaine quantité de dioxyde de carbone, ce qui rend l'équilibre entre l'hyperventilation et l'absence de suffisamment d'oxygène. C'est pourquoi une fois qu’on respire des quantités assez de dioxyde de carbone alors il n’y aura pas du tout de problème. Par contre, lorsque qu’on tombe de cet équilibre, c'est-à-dire si on a de la difficulté à respirer, on commence à se sentir étanchéité autour de la poitrine, ce qui peut être aggravée par le sentiment de l'air épais. En effet, ce déséquilibre est la naissance des problèmes respiratoires.

Ce qu'il faut faire pour libérer la respiration

Que faire pour libérer la respiration ?

En réalité, libérer sa respiration n'est pas chose aisée. Il faut pour cela pouvoir ne rien faire, ne rien perturber, et laisser ainsi son corps accéder à la respiration instinctive qu'il garde toujours en mémoire. Ce lâcher-prise n'est pas facile puisqu'il va confronter la personne à l'inutilité de tensions qu'elle a pourtant maintenues au prix d'une dépense d'énergie coûteuse et d'un désagrément. Il conduit bien souvent à se rendre compte que l'on s'inflige, parfois jusqu'à s'emprisonner dans une cuirasse, des tensions qui n'ont plus de raison d'être.

La vérité sur l'apport de la respiration abdominale sur la détente et sérénité

Est-il vrai que la respiration abdominale apporte détente et sérénité ?

Bien entendu, la respiration abdominale apporte détente et sérénité. En effet, quand on inspire, on reçoit de l’énergie, pour cela le diaphragme se contracte et s’abaisse légèrement en faisant remonter le ventre. Quand on expire, le diaphragme remonte, le ventre se creuse et les muscles intercostaux se contractent pour faire sortir l’air. Cela permet un massage tout à fait naturel des organes internes (estomac, reins, foie, etc.) et une libération du plexus solaire, le plexus se situe symboliquement entre le sternum et le nombril. Les personnes stressées le localisent facilement, c'est là où se trouve la sensation de boule (ou de n½ud) qui vrille le ventre dans les moments de pression ou de tensions.

L'importance de la respiration pour la protection de la santé

Pourquoi la respiration est-elle vitale pour la protection de la santé ?

Pour votre information, respirer c’est vivre, alors bien respirer c’est bien vivre. En principe, chaque personne inspire et expire en moyenne 25 920 fois par jour, soit 12 000 litres d’air qui transitent dans son organisme. En effet, c’est grâce à cette respiration que l’oxygénation du corps et de tous les organes se fait correctement. C’est pour cela qu’aujourd’hui la plupart des disciplines comprennent un travail sur la respiration afin d’accompagner chaque geste ou chaque posture (comme dans le yoga). Il est alors très important de bien respirer ou de réapprendre à respirer.

Les différents types de maladies respiratoires

Quels sont les différents types de maladies respiratoires ?

En général, les échanges gazeux qui ont lieu au niveau des poumons peuvent être l'objet de différentes maladies ou infections. Pour vous voici quelques types de maladies respiratoires :
• La bronchite (inflammations des bronches caractérisées par des bronchites aiguës et les toux persistantes et productrices les bronchites chroniques) ;
• L’asthme (une maladie des bronches qui s’exprime sous forme de crises) ;
• La BPCO ou la broncho-pneumopathie chronique obstructive ;
• Le tabagisme ;
• Le cancer de poumon ;
• La rhinite allergique ;
• La fibrose pulmonaire idiopathique (une maladie rare qui provoque une insuffisance respiratoire dont l'impact sur la qualité et l'espérance de vie est important).

Les soins phytothérapiques pour traiter les troubles des voies respiratoires

Peut-on envisager les soins phytothérapiques pour traiter les troubles des voies respiratoires ?

Exactement, les soins phytothérapiques peuvent être utilisés pour traiter les troubles des voies respiratoires. En effet, la phytothérapie apporte de nombreux bienfaits dans différents domaines de la santé, en particulier les affections respiratoires. Par exemple, les bronchites chroniques, les asthmes ainsi que les rhumes sont autant de troubles respiratoires qu’on peut soulager avec les remèdes phytothérapiques. Toutefois, les soins à base de plantes médicinales doivent toujours faire l’objet d’une consultation médicale notamment pour les traitements de l’appareil respiratoire. Le traitement phytothérapique le plus répandu à ce niveau est celui à base d’eucalyptus, mais aussi les traitements à base de bourgeons de pin.

Le volume d'air des poumons

Je voudrais savoir, quel volume d’air les poumons peuvent-ils contenir ?

Pour tout vous dire, à chaque inspiration normale, il y a 0,5 l d’air qui entre dans les poumons. Pour cela, le volume d’air qui pénètre en plus au cours d’une inspiration forcée est de 2,5 à 3 l. En fin d’expiration normale, on peut encore chasser en plus 1 l d’air : on effectue alors une expiration forcée. En fin d’expiration forcée, il reste encore 1,5 l d’air dans les poumons ; on ne peut donc jamais les vider complètement.

Les ennemis de la respiration

Selon vous, quels sont les ennemis de la respiration ?

Pour votre info, ceux qui contractent les muscles de notre abdomen et rendent notre respiration plus haute sont les ennemis de la respiration. En réalité, ce sont les tensions, l’excès de stress, la société de consommation, le toujours plus, toujours plus vite, toujours plus haut, la surenchère de l’image publicitaire, les émotions (la colère, la peur, l’envie, la jalousie), les blessures non résolues.

La description de la respiration complète

Pouvez-vous me décrire la respiration complète ?

En général, une respiration complète est le résultat de mouvement d’alternance musculaire qui est l’inspiration et l‘expiration. À ce propos, pendant l’inspiration, il y a tension active du diaphragme et détente des muscles abdominaux et pelviens. Dans la continuité de ce mouvement, les muscles pectoraux et dorsaux vont ouvrir la cage thoracique, d'abord latéralement, puis vers le haut. Et pendant l'expiration, il y a relâchement des élévateurs des côtes, tension active des muscles abdominaux et pelviens, repoussant vers le haut le diaphragme détendu. Puis, si l'expiration est forcée, contraction des muscles abaisseurs des côtes pour réduire encore le volume thoracique.

A propos de la respiration

En réalité, c’est quoi la respiration ?

Par définition, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet du gaz carbonique et absorption de l’oxygène) et la respiration cellulaire qui permet d’obtenir de l’énergie en dégradant du glucose grâce à l’oxygène. En fait, l’alternance régulière des mouvements d’inspiration (pénétration de l’air) et des mouvements d’expiration (rejet d’air) définit le rythme respiratoire.